Comment l’association GRAAL organise la retraite des animaux de laboratoire ? Cette action étant encore peu connue, on vous dit tout !


Le GRAAL rachète les animaux aux laboratoires : FAUX

Aucun animal n’est racheté aux laboratoires par le GRAAL. Tous les animaux confiés au GRAAL par les laboratoires le sont gratuitement et volontairement, sans aucune contrepartie. Le GRAAL cède ensuite gratuitement les animaux aux refuges partenaires.

Les laboratoires participent financièrement à la réhabilitation : VRAI

Lorsqu’un laboratoire décide de réhabiliter un animal, celui-ci peut rester plus longtemps à l’animalerie, le temps d’organiser son départ. A ce coût s’ajoute celui du transport, financé par le laboratoire dans la très grande majorité des cas. Pour le laboratoire, euthanasier un animal coûte beaucoup moins cher que d’organiser sa réhabilitation.

Le GRAAL est payé par les laboratoires : VRAI et FAUX

Les laboratoires ne versent aucune somme d’argent au GRAAL pour organiser la retraite des animaux en fin de protocole. Une seule exception : le programme de réhabilitation des chevaux. Entre 2014 et 2018, le GRAAL a replacé 110 chevaux en provenance du même laboratoire. Contrairement aux autres espèces, le GRAALdevient propriétaire des chevaux à leur sortie du laboratoire, sélectionne les adoptantset effectue un suivi de plusieurs mois, avant toute adoption définitive. Dans ce cadre, le laboratoire a versé au GRAAL une subvention annuelle permettant de couvrir en grande partie les frais importants inhérents à ce suivi, dont le GRAAL ne pouvait assumer seul la charge financière.

Les laboratoires ont l’obligation de réhabiliter tous les animaux qu’ils utilisent : FAUX

La législation française (et européenne) autorise et encourage la réhabilitation, mais ne la rend absolument pas obligatoire. Les laboratoires qui confient leurs animaux au GRAAL le font uniquement sur la base du volontariat. Dans ce contexte, le GRAAL a besoin de moyens pour faire connaître son action auprès des chercheurs, et en convaincre toujours plus de nous confier leurs animaux en fin de protocole.

Le GRAAL effectue des saisies d’animaux : FAUX

Depuis 2005, le GRAAL n’a cessé de nouer des contacts avec les unités de recherche et les éleveurs d’animaux destinés aux laboratoires afin d’offrir, légalement et en toute transparence, une retraite civile aux animaux dont l’état de santé et le comportement le permettent.Il n’y a pas de saisies : ce sont les laboratoires qui effectuent les démarches de réhabilitation de façon volontaire, et ils participent toujours aux coûts. Toutes les sorties d’animaux se font donc en toute transparence et en toute légalité. Le GRAAL s’atèle à convaincre chaque année toujours plus d’utilisateurs à placer leurs animaux.

Soutenir le GRAAL, c’est soutenir l’expérimentation animale : FAUX

Sans compromission, le GRAAL s’engage chaque jour pour faire évoluer la condition des animaux de laboratoire, en exigeant de ses partenaires qu’ils n’intensifient pas le recours au modèle animal, et réutilisent au maximum les animaux déjà impliqués dans des protocoles. Les chercheurs qui acceptent de réhabiliter leurs animaux les préparent à cette retraite, et de fait améliorent leurs conditions de vie au laboratoire, tout en développant avec eux une autre relation, grâce à laquelle l’animal retrouve une dignité, une identité. Sans l’action du GRAAL, plusieurs centaines d’animaux seraient de toute façon promis chaque année à une euthanasie certaine.


Pour toute question complémentaire, écrivez-nous : « contact@graal-defenseanimale.org »