Ils ont adoptés un cheval

Ils se sont lancés dans l’aventure, ils ont accueilli un animal réhabilité issu de laboratoire grâce au GRAAL. Chats, chiens, chevaux, NAC...
Découvrez vite leurs témoignages !

Et pour plus de témoignages, de nouvelles et d'infos de nos adoptés, n'oubliez pas de consulter régulièrement notre blog , rubrique "La vie après le labo"

Liste des témoignages :


Ugo du Noyer adopté par Gaëlle

En famille depuis janvier 2015

(Témoignage édité le 17/02/2015)

"Tout a commencé par une photo publiée par le Graal de chevaux à adopter, et la curiosité qui me prend à regarder de plus près... puis c'est là, le coup de foudre, un cheval qui n'était pas prévu ! Après 3 longs mois d'attente l'aventure commence, pour aller chercher (enfin !) mon bel Ugo ! Il nous fait une belle frayeur pendant le trajet, mais plus de peur que de mal !

Arrivée à l'écurie, sortie au paddock, il part vite au grand trot, mais revient tout aussi vite, on rentre au box, distribution de la ration, on commence doucement. Il ne connait pas, sent beaucoup, voit que son voisin en mange et décide de goûter, il y prend tout de suite goût ! Il faut une semaine pour qu'il commence à goûter les pommes et les carottes. On commence avec des balades à pied, du travail en liberté, on apprend doucement à se connaitre, il rencontre ses nouveaux copains, etc.

Tout est nouveau ici pour lui, il me donne doucement sa confiance, dès qu'il a peur il se colle à moi pour que je le rassure, on entame la deuxième semaine, il est l'attraction de l'écurie ! On commence à travailler en longe, on rajoute le filet (étape très délicate) : il a peur des gestes brusques, surtout vers sa tête, mais en fin de semaine il commence à reconnaître mes pas ! Quand j'arrive, il sort la tête de la porte du box en me regardant...

Cheval et son adoptante
Tout est nouveau ici pour lui, il me donne doucement sa confiance, dès qu'il a peur il se colle à moi pour que je le rassure

Tout est nouveau ici pour lui, il me donne doucement sa confiance, dès qu'il a peur il se colle à moi pour que je le rassure.Je découvre un cheval très impatient, qui commence à connaître l'homme sous un bon côté, très à l'écoute et qui en demande toujours plus dans l'apprentissage. En troisième semaine on rajoute la selle, puis les rênes, puis les étriers avec étrivière. Mais il commence à tester, qui va dominer, en longe il met ses fesses vers moi, en main il me tracte, je le remets vite à sa place, sinon ça va dégénérer. Il a compris que ça ne marcherait

pas, alors on reprend, un peu de travail en liberté, puis à nouveau une séance de longe avec selle et tout le reste, puis en fin de séance je montre à des amies qu'il ne dit rien quand je saute à côté de lui et que je m'appuie un peu sur la selle. Alors c'est parti, je file chercher ma bombe et mon gilet de protection, une amie le tient et le fait marcher pendant que je suis en sac à patate ! Il ne dit rien, pourtant je n'ai pas un bon équilibre comme ça, je dois le gêner. Je me mets finalement en selle, il ne bouge pas, il doit se demander ce qu'on fait mais il réagit très bien, on marche 5 minutes, il est très calme, on arrête là, je descends, et je le félicite beaucoup ! Maintenant on le laisse au repos quelques jours ! Depuis, il hennit dès qu'il me voit arriver, que ce soit au box, ou de loin au pré, il se montre de plus en plus jaloux lorsque je ramène un autre au box avant de venir lui faire des papouilles !"

Gaëlle, adoptante d'Ugo
Gaëlle et Ugo ont également été mis à l’honneur dans un article du journal
des DNA, paru le 05 mars 2016 que vous pouvez consulter et télécharger ici :


Nounou du Val & Ugo de Gruson adoptés par Eric et Vanessa

En famille depuis janvier 2015

(Témoignage édité le 16/03/2015)

"Tout a commencé en me promenant sur internet et des sites de protection animale, je suis tombée sur l'association GRAAL et son futur programme de réhabilitation de chevaux de laboratoire. Avec Eric, mon compagnon, nous avons décidé de faire partie de cette belle initiative et d'accueillir Nounou du Val et Ugo de Gruson. Après une pré-visite d'une bénévole de l'association, nous avons pu réserver les dadous.

Il nous a fallu attendre le 18 Février à 20h35 pour voir arriver le transporteur. Une belle soirée où nous avons enfin rencontré Nounou et Ugo. Nous allons de suite les mettre dans leurs box respectifs où les attendent foin, eau et une épaisse litière de copeaux pour se reposer de ce long voyage de 12 heures.

Nous avons pris le temps de nous connaitre. Nous faisions que mettre le licol, pansage et on va jusqu'au pré. Ugo est très sensible et s'inquiète de tout au début mais avec les jours qui passent, il se détend et devient très à l'écoute. Nounou, elle, est d'un calme et c'est même mon fils de 13 ans qui l'envoie au pré le matin et qui va la chercher le soir. Après une semaine d'adaptation, nous avons commencé la désensibilisation au tapis, au pansage, à la prise des pieds (qui est un peu difficile au début mais maintenant plus de soucis).

profil cheval
Tout a commencé en me promenant sur internet et des sites de protection animale

Encore une semaine passe et cette fois-ci nous présentons la couverture, le couvre reins, la selle, le filet. Pour Nounou super jusqu'au moment du filet. Là, pas moyen de s'approcher de son nez... Du coup je n'ai pas insisté et sur le conseil d'une autre adoptante, je décide que Nounou aura un filet sans mors. Pour Ugo, aucuns soucis, il accepte tout. Le seul petit problème qu'il nous restera à régler c'est qu'il ne tient pas en place. Ensuite petite balade en main où les dadous se sont super bien comportés.

Nous avons, les jours suivants longé Ugo avec la selle (à main droite cela s'est avéré plus compliqué et ne comprenait pas ce que je faisais de ce côté-là, mais maintenant plus de soucis). Pour Nounou, surfaix, filet sans mors et longues rênes étaient son harnachement. On a travaillé les demandes à la voix et elle a très vite compris. Une jument très à l'écoute.

Le 15 Mars, Elodie et moi, la bénévole du Graal qui avait fait ma pré-visite (nous nous voyons régulièrement) nous sommes montées sur les dadous !!! Pour Ugo longe tout d'abord puis Elodie en sac à patate. Tout se passant très bien et dans le calme elle s'est mise en selle et nous avons fait une petite ballade. Pour Nounou, qui est plus calme, je me suis mise direct en sac à patate. Idem, comme Ugo très sage du coup je me suis mise en selle. Nous sommes allées faire un petit tour. A l'allée, Elodie la tenait en longe et au retour nous n'étions plus tenues. Le lendemain j'envoie Ugo au pré comme d'habitude en premier ensuite je vais chercher Nounou sauf que cette fois, je ne lui ai pas mis son licol mais son filet et moi la bombe. Je suis montée à cru et nous sommes allées jusqu'au pré.

Voilà, ça va bientôt faire un mois qu'ils sont près de nous ces dadous et tous les jours c'est que du bonheur !! Une expérience dont nous sommes heureux de faire partie. Des chevaux super et proches de l'homme."

Vanessa, adoptante de Nounou et Ugo

Tosina d'Azur adoptée par Elodie

En famille depuis janvier 2015

(Témoignage édité le 25/01//2015)

Ces chevaux sont merveilleux toutes les personnes qui ont adoptées vous le diront !"

"Je suis l'adoptante de Tosina, ma toute première jument et mon plus grand rêve que le GRAAL a pu rendre possible. Je suis heureuse de pouvoir contribuer au bonheur de toto comme elle m'en procurera, son passé est maintenant derrière elle et il est important de leur faire découvrir les joies de la vie auprès d'un humain :)

Mon grand doute quand je l'ai choisi sur photo - comme tout le monde - c'était qu'elle ne me corresponde pas sur le plan caractériel mais c'était une erreur car je pense que même à travers une photo ces chevaux nous parlent. Les premières semaines ont été difficiles pour Tosina, l'intégration dans un troupeau et malheureusement (à part moi qui prenait mon temps avec elle), les autres personnes de la pension passaient leur temps à dire qu'elle était agressive et qu'il ne fallait pas trop l'approcher...

Qu'importe, j'ai continué à lui laisser le temps de s'adapter et après une bonne dose de patiente et quelques carottes, Tosina s'est montrée attachante voir même jalouse des autres chevaux qui m'approchaient pour que je les caresse. Bref tout ça pour vous dire de vous fier à votre instinct car ces chevaux sont de vraies perles, il faut juste leur laisser du temps ! Après 4 mois, je commençais à grimper sur son dos ; au début, hésitante, et puis j'apprends chaque jour à lui faire confiance un peu plus, je vais doucement et j'arrive à lui demander les trois allures (en travail sur le galop). Perso je suis pas une super cavalière et mon objectif est de pouvoir acheter un van pour qu'on prenne des cours ensemble.

footing dans les bois avec un cheval réhabilité

Aujourd'hui, je suis heureuse qu'elle soit dans ma vie et pour rien au monde je ne referais marche arrière alors : n'hésitez pas ces chevaux sont merveilleux toutes les personnes qui ont adoptées vous le diront !"

Elodie, adoptante de Tosina d'Azur


Ninio de Féline adopté par Laetitia

En famille depuis juillet 2015

(Témoignage édité le 27/01/2016)

J'ai connu le GRAAL grâce à une amie, qui est famille d'accueil auprès de l'association et qui en a 3 chez elle en plus des siens !
En allant fouiner sur le site, j'ai craqué sur Ninio sans rien savoir de lui, juste une photo m'a permis de savoir qu'il était le cheval parfait pour tenir compagnie a mon poulain. Je ne me suis pas posé trop de questions car j'étais confiante, les installations sont là, tout est là pour que je puisse l'avoir, et il est arrivé en 1 mois et demi plus tard ! Il est arrivé à la maison le 24 juillet 2015 à 17h et la cohabitation avec mon poulain a été moins facile que ce que l'on pensait car à cette époque il était encore entier et un peu dominant... Mais ils sont maintenant très unis et très pots de colle.


footing dans les bois avec un cheval réhabilité
Maintenant il fait partie de ma vie et je suis vraiment fière de ce qu'il devient

En adoptant, on pourrait se poser beaucoup de questions car nous ne connaissons pas leur passé ; pour ma part je ne cherche pas à le connaitre, je veux construire un futur heureux avec lui et qu'il soit heureux à la maison ! Ce cheval me rend l'amour que je lui donne chaque jour passé avec lui... Si j'avais plus de place j'en prendrais un 2ème sans hésitation ! Le temps, la patience et la persévérance, ce n'est rien comparé au bonheur que l'on peut connaître !

Nous, adoptants et familles d'accueil du GRAAL, avons donné une seconde chance a ces loulous ! Ninio était peureux, se mettait à trembler à notre approche et une galère pour l'attraper mais ça n'a pas duré longtemps car il était au calme et sans crainte ! Maintenant il fait partie de ma vie et je suis vraiment fière de ce qu'il devient"

Laetitia, adoptante de Ninio de Féline


Saphir du Plaix adopté par Myriam

En famille depuis juin 2015

(Témoignage édité le 28/01/2016 et maj le 15/07/2016)

"C'est en me renseignant sur les différentes associations proposant l'adoption de trotteurs réformés que je suis tombée sur le site du GRAAL. J'ai tout de suite su que je voulais accueillir un de ces chevaux à sa sortie du laboratoire, et c'est en mars 2015 que je me suis lancé dans l'adoption de mon premier cheval, Saphir. La procédure s'est rapidement mise en route, mais le délai le plus long concernais la venue de la bénévole, qui n'a pu effectuer la visite qu'en mai. Pour le reste des démarches, tout est allé très vite.

Le 12 juin Saphir est alors arrivé dans sa nouvelle maison. Il s'est montré très respectueux en main et il se laissait passer le licol sans problème. Pour le pansage, je pouvais le toucher partout à part au niveau des naseaux et de la bouche et, en ce qui concerne la nourriture, il ne mangeait rien d'autre que les grains et le foin.

Saut d'obstacle avec un cheval réhabilité adopté
Il se laisse maintenant toucher les naseaux sans problème, adore les carottes, pommes et autres friandises et nous partons seuls en longues ballades. Au travail, il est volontaire mais a tout de même son petit caractère !

Après plusieurs jours, nous avons commencé à travailler en liberté dans le rond de longe, mais on a rapidement dû arrêter suite à une blessure qu'il a eu au niveau du poitrail. S'en est suivi un mois et demi d'arrêt avec les soins tous les jours et des balades à pied. Nous sortions seuls et même si les premières fois il était très inquiet quand on s'éloignait des autres chevaux, il s'y est vite habitué. Nous sortions ensuite avec la selle et le filet pour qu'il s'y habitue.

Une fois guéri, nous avons alors commencer le travail en longe, puis monté et depuis le mois d’août nous prenons des cours ensemble.
Les premiers mois, il lui arrivait d'avoir des réactions étranges, peut-être à cause du stress. Mais avec le temps, Saphir qui était toujours inquiet, est devenu de plus en plus tranquille et calme. Il se laisse maintenant toucher les naseaux sans problème, adore les carottes, pommes et autres friandises et nous partons seuls en longues ballades. Au travail, il est volontaire mais a tout de même son petit caractère !
Je suis très heureuse d'avoir sauté le pas en accueillant un de ces chevaux, ils sont très attachants et ont un cœur énorme, toujours à essayer de faire plaisir. "

Myriam, adoptante de Saphir


Villa Ges adoptée par Géraldine

En famille depuis janvier 2015

(Témoignage édité le 02/02/2016)

"23 janvier 2015. C’est la date d’arrivée de Villa (fifille pour les intimes) dans ma vie. Pour la petite histoire, j’ai rencontré 2 bénévoles du Graal à Equestria en juillet 2014 (manifestation équestre à Tarbes), où elles tenaient un stand. Elles m’ont parlé de la réhabilitation des animaux de laboratoire et notamment les chevaux. Je n’avais aucune idée avant de rencontrer l’association que les chevaux servaient à ça.

A l’époque, je cherchais à m’acheter un cheval polyvalent pouvant vivre en extérieur toute l’année. Ayant un budget limité, je ne trouvais pas. En aout je pensais avoir trouvé le cheval de mes rêves mais il m’est passé sous le nez. C’est alors que je me suis décidé à adopter.
J’ai commencé par envoyé un mail pour avoir quelques renseignements. Vers octobre j’ai pris définitivement ma décision d’adopter. Je ne vous raconte pas les doutes, les questions que je me suis posé jusqu’à l’arrivée de Villa. Certaines personnes de mon entourage dans le monde équestre, me disaient de ne pas le faire, que j’allais avoir que des soucis et que je ne savais pas ce qu’elle avait subi. Et bien aujourd’hui quand je vois ce qu’ils font avec leurs chevaux et moi la mienne, je rigole. Car de l’avoir avec moi ce n’est que du bonheur.

En novembre, Villa m’a été attribuée. Du moment où j’ai su qu’elle serait à moi, je l’ai aimé. Pourtant le seul lien que j’avais était sa fiche descriptive et les photos. « Jument sensible avec du caractère, tendance un peu nerveuse ». Bravo Camille pour ce descriptif, à l’heure actuelle c’est toujours pareil avec un caractère bien trempé avec un cœur énorme. Une vrai béarnaise, elle est comme on dit par chez nous « cap-bourru ».

Saut d'obstacle avec un cheval réhabilité adopté

Bilan de l’année écoulée. Plus que positif. Villa vit avec deux shetlands avec qui elle s’entend très bien. Au début, je ne vous cache pas que j’ai eu beaucoup de mal à avoir sa confiance. Mais avec le temps et quelques friandises, elle a compris que personne ne lui voulait de mal. Au début du mois de mars, j’ai eu un accident qui m’a empêché de m’occuper d’elle. Mais c’était sans compter ma famille et ma meilleure amie. Ils s’en sont occupés tous les jours. Au mois d’août, Villa a reçu la visite d’une vétérinaire ostéopathe et comportementaliste. Elle est réputée pour parler avec les animaux. Vous me croirez ou non, mais après avoir passé un peu de temps à communiquer via les énergies, le comportement de Villa a changé. Elle est devenue beaucoup plus affective et plus proche de tout le monde. Et physiquement, elle a repris de la masse musculaire à l’encolure.

Du moment où j’ai su qu’elle serait à moi, je l’ai aimé. Un caractère bien trempé avec un cœur énorme. Une vrai béarnaise!

A l’heure actuelle, on apprend le travail monté. Ce n’est pas facile, car elle a un peu de caractère et qu’elle préfère quand même brouter tranquillement comme ses congénères que bosser. En bref, pour rien au monde je ne regrette d’avoir choisi la voie de l’adoption. Ces chevaux vous rendront l’amour que vous leur donnez et 100 fois plus. A l’heure actuelle, je n’ai pas la place d’en adopter un autre, mais je pense le refaire dans quelques années."

Géraldine, adoptante de Villa Ges


Violon du Sablier adopté par Lise

En famille depuis avril 2015

(Témoignage édité le 02/02/2016)

Avec de l'amour ils arrivent à surmonter tout ce qu'ils ont vécu pour nous donner le meilleur d'eux même.

Pourquoi adopter un cheval du GRAAL ? Suite à l'histoire de la viande de cheval de laboratoire en consommation humaine, j'ai pris connaissance de l'existence des chevaux de laboratoire... Je ne savais pas que cela existait. J'en ai été vraiment choqué comme la plupart des gens. J'ai donc contacté le laboratoire qui m'a dirigé vers le GRAAL une fois les procédures mises en place.

Possédant déjà 2 chevaux, (dont un trotteur sauvé de la boucherie suite à sa non performance lors des qualifications...), j'ai attendu quelques mois que je sois bien installée : maison avec terrain avec mes boxes et ma carrière. Ensuite, l'envie de sauver un autre cheval était plus forte que moi ! J'ai donc pris connaissance de toutes les conditions nécessaires pour l'adoption d'un cheval du GRAAL puis j’ai regardé les fiches !
Je me suis tout de suite arrêté sur la fiche de Violon. "Cheval un peu nerveux mais qui se laisse manipuler". Son jeune âge, sa bouille de beau gosse et un regard qui en dit long... J'ai alors envoyé un mail à Camille, qui m'a ensuite appelé. Et à partir de là le processus d'adoption a été lancé ! Tout a été bien organisé jusqu'à son arrivée !

Les premières manipulations ont été un peu délicates. Violon était très méfiant et tendu, mais s'est laissé faire - en se montrant quand même impatient que cela se finisse. On a donc travaillé tous les jours. Mes chevaux vivant en boxes la nuit et dehors la journée, les manipulations sont donc fréquentes avec des pansages quotidiens. Violon s'est rapidement détendu et a finalement apprécié assez rapidement tout cela.
Pour la mise au travail en carrière j'ai choisi de refaire un débourrage complet en prenant notre temps. On a commencé par apprendre à tourner en longe aux 2 mains ! Les trotteurs ne tournant qu'à gauche ce n'est pas évident pour eux de comprendre que l'on peut aussi travailler à droite. Mais il est indispensable de leur apprendre. Violon a très vite appris. Puis on a recherché la décontraction aux 3 allures avec des descentes d'encolure spontanées avant de passer à autre chose. Une fois la longe acquis avec surfait, on a continué le travail en longues rênes afin de ré-apprendre le contact des mains et les directions (différent des courses). Les débuts ont été difficiles... Violon était paniqué par les longues rênes... (le passé a dû refaire surface). Mais on a approché ce travail différemment et aujourd'hui Violon travaille aux 3 allures en longues rênes dans le calme et la décontraction.

Le moment fut alors venu de monter... 2 séances de montoirs avec une personne pour le tenir ; mais Violon était tendu... j'ai alors décidé de le monter toute seule. Et là magique ! Le cheval était bien plus détendu ! Les débuts n'ont pas été faciles car il ne connaissait pas les jambes. Mais avec la voix et l'assiette il a très vite compris. Aujourd'hui, 9 mois après son arrivée, Violon est au top ! Il commence à bien travailler, et fait des progrès à chaque séance ! Maintenant que tout est sous contrôle, on va pouvoir sortir en extérieur ! Et si tout va bien on va s’entraîner pour faire un peu d'endurance !
Voilà notre petite histoire !

Cheval réhabilité

A tous ceux qui souhaite adopter un cheval du GRAAL, n'hésitez plus ! Ce sont de merveilleux chevaux ! Par contre, il faut vraiment les aimer, être patient. Comme tous les autres animaux, ce ne sont pas des jouets. Il faut donc bien en être conscient et ne pas brûler les étapes ! Ces chevaux ont un lourd passé qu'il ne faut pas oublier ! Mais avec l'amour ils arrivent à surmonter tout ce qu'ils ont vécu pour nous donner le meilleur d'eux même."

Lise, adoptante de Violon


Valériane (devenue Callisto) adoptée par Florina

En famille depuis septembre 2015

(Témoignage édité le 13/04/2016)

"Avoir un cheval à moi, ça a toujours été un rêve de petite fille que je ne pensais jamais pouvoir réaliser. Je n'ai jamais fait d'équitation en club, je n'ai aucun galop et les seuls chevaux que j'ai côtoyé sont ceux de ma famille ; ils étaient tous déjà éduqués à merveille donc j'ai toujours connu des chevaux "de cavalier", je n'avais jamais eu à faire à d'autres "types" de chevaux...
Au printemps 2015, après l'abandon forcé de plusieurs projets, j'ai commencé à dire en rigolant à ma famille que je voulais prendre un cheval. Étant profondément préoccupée par la cause animale, je savais que je prendrais un cheval dont le passé n'avait pas toujours été rose... Alors quand j'ai vu que le GRAAL réhabilitait des chevaux, j'ai tout de suite su qu'il viendrait de là !

Un soir, j'ai pris mon courage à deux mains et j'ai envoyé un mail pour en savoir un peu plus sur une jument, malheureusement, elle avait déjà trouvé sa famille. Sur le coup, j'étais déçue mais après mon cœur a flashé sur une autre jument : Valériane, qui deviendra Callisto. Moi qui m'étais toujours imaginée avec un hongre bai foncé, j'ai craqué sur une jeune Trotteuse bai !

Cheval et son adoptante
Ces chevaux sont de véritables petits anges qui ne demandent qu'à avoir une nouvelle vie après avoir servis la science, et ils n'attendent que vous !

Sachez que le cheval de votre vie a de fortes chances de ne pas correspondre à vos critères de beauté ! Après plusieurs contacts par mail et par téléphone, Camille, la responsable, valide mon projet d'adoption. Ça y est : le plus grand challenge de ma vie va commencer ! Je ne cache pas que j'ai oscillé entre joie et doutes pendant plusieurs mois.

Et, le 8 septembre 2015, quand je l'ai enfin vu en vrai dans son box, toute énervée de son trajet, tous mes doutes se sont envolés : c'était Elle, et pas un autre ! Au départ, elle s'est montrée très distante, et assez irrespectueuse. Mais avec du temps, de la patience, de la compréhension et surtout de l'amour, elle a laissé tomber progressivement sa carapace. Elle se révèle de plus en plus joueuse et câline, le caractère que je vois est son vrai caractère, pas une défense comme au début. De par son âge, elle est très taquine, elle apprend vite et est très volontaire !

Après seulement 7 mois passés avec elle, elle m'a déjà offert sa confiance et son respect, on est toutes les deux inexpérimentées et on apprend ensemble, l'une de l'autre, on se pardonne nos erreurs de débutantes et on avance ensemble !

Ne pas avoir suivi le cursus traditionnel du cavalier qui est d'aller en club, avoir une demi-pension puis son propre cheval n'est pas indispensable pour rendre un cheval heureux. Se remettre en question, mettre sa fierté de côté pour demander de l'aide et des conseils sont la clé d'une relation saine et surtout sécurisante, tant pour le cavalier que pour le cheval. Je ne remercierais jamais assez Camille de m'avoir donné la chance d'avoir ce petit trésor ! Ces chevaux sont de véritables petits anges qui ne demandent qu'à avoir une nouvelle vie après avoir servis la science, et ils n'attendent que vous ! Accordez-leur votre confiance et vous verrez combien ils vous rendront heureux..."

Florina, adoptante de Callisto

Sissi de Laye (devenue "Stinka") adoptée par Marion

En famille depuis avril 2015

(Témoignage édité le 15/07/2016)

Notre année passée ensemble nous a apporté énormément tant à l'une, qu'à l'autre, mais également à mon conjoint et à Soleil, mon hongre AQPS de 6 ans.

Bien que nos débuts aient été fébriles car ma jolie mimine est une jument sensible et extrêmement sur la réserve, cela ne nous a pas empêché de passer de longues et longues heures ensemble pour apprendre à nous connaitre et à nous "apprivoiser" l'une et l'autre !
Suite à ma chute en août l'année dernière, j'ai compris (un peu durement je l'avoue !) qu'elle avait besoin de temps, de beaucoup, beaucoup, beaucoup de temps pour réapprendre à vivre et faire confiance. Son passé de cheval de course l'a traumatisée et elle n'est aujourd'hui pas encore réellement prête à accepter de nouveau la selle. De plus, elle est très marquée par de l'arthrose au niveau des postérieurs et dès que le temps devient plus humide et plus froid (dans nos belles contrées de Savoie), elle engorge des postérieurs. Avec la douleur elle n'ose plus se déplacer que sous l'abri et sur le sol "dur" et sec de la dalle, la boue elle déteste ça ! Mais nous ne la brusquons pas. Cet hiver n'ayant pas été très froid, elle a fait un joli poil et n'a pas souhaité la couverture, hormis quelques jours de grand vent. Concernant les raideurs articulaires, elle a un traitement phytothérapie pendant les 5 mois froids et humides qui semble bien la soulager, en plus des bandages, des douches et des massages articulaires.

Elle se laisse manipuler intégralement de partout et sans aucune défense, même si suivant son humeur du jour, elle ronchonne un peu ! En ce moment c'est avec le masque à mouche qu'elle peut nous bouder, si elle estime qu'elle n'en a pas besoin, elle vient se faire câliner et s'en va avant qu'on approche le masque de sa tête !! La coquine ! Les jours où elle le veut bien, elle se laisse faire en toute tranquillité et en toute simplicité.

C'est une jument très sensible, qui apprécie qu'on lui laisse le temps de comprendre, de réfléchir et d'avancer. Elle a un cœur énorme et donne tout ce qu'elle peut si on lui laisse le temps, elle est douce, brave, bref je l'aime !! Pour autant, elle est beaucoup dans l'émotionnel et a une fâcheuse tendance à encaisser sans rien dire jusqu'à se déclencher de lourds blocages émotionnels... Ce qui est assez troublant et paradoxal c'est qu'elle me ressemble énormément... Comme quoi, un cheval ne rentre pas dans notre vie par hasard, et nous ne rentrons pas dans la leur par hasard non plus ! Nous avons encore beaucoup à apprendre toutes les deux ! D'ailleurs, après une séance de communication intuitive après notre mésaventure en août, elle a clairement dit qu'elle était à mes côtés pour m'aider à prendre les bonnes décisions. C'est vrai aussi que depuis son arrivée, j'ai vécu d'intenses changements dans tous les points de ma vie personnelle et professionnelle qui ne m'ont conduit qu'à du meilleur ! C'est ma grande protectrice !

Cheval et son adoptante

Elle est suivie tous les 6 mois en ostéopathie pour l'aider à se débloquer physiquement et émotionnellement, et bénéficie également de soins énergétiques réguliers tous les 1 à 2 mois suivant ses besoins. Elle apprécie énormément ces séances et en est même demandeuse !

Je remercie le GRAAL du fond du cœur pour tout le bonheur qu'il nous a apporté depuis que nous nous sommes rencontrées !!
Je suis aujourd'hui très émue de recevoir le certificat de cession de ma grande fille et suis extrêmement reconnaissante pour tout ce que vous avez fait pour nous... C'est avec fierté et émotion que je vais lui annoncer que ce coup-ci, c'est bon, nous resterons ensemble jusqu'au bout !!!! "

Marion adoptante de Stinka